Un stade en containers ?

Les amateurs de football ne manqueront l’événement pour rien au monde : la coupe du monde de football 2022 aura lieu au Qatar. Une grande première pour un pays du Moyen-Orient majoritairement musulman.

Pour l’occasion, le royaume met les petits plats dans les grands et construit d’arrache pied de très nombreuses infrastructures pour accueillir comme il se doit l'événement. Ce ne sont pas moins de 8 stades, un métro et même une ville (Lusail) construite pour l’occasion et qui accueillera le match d’ouverture.

Parmi les nombreuses infrastructures, l’une d’entre elles a attiré l’attention des nombreux amateurs du container : le pays a construit un stade de 40 000 places entièrement élaboré à partir de containers maritimes ! Pour ériger cette structure gigantesque et inédite, ce sont 974 containers qui ont été utilisés. Une fois l'événement terminé, le stade sera entièrement démantelé et réutilisé dans une démarche écologique et durable.

Créer une telle infrastructure, en comparaison de stades plus classiques, permet un gain de temps et d’argent non négligeable dans un premier temps. Le montage s’avère plus facile et rapide et le coût des matériaux est largement réduit par rapport à une structure ordinaire. L’ensemble permet également de réaliser une économie d’eau de l’ordre de 40% par rapport à un stade traditionnel. Une fois la coupe terminée, le stade a pour objet d’être démonté et remonté dans un pays d’Afrique.




Bien entendu, si le concept reste unique en son genre et met en valeur la modularité et l’efficacité du container, il ne faut pas oublier que cette manifestation sportive suscite de nombreuses polémiques liées aussi bien à son coût humain qu’écologique. L’élaboration de ces nombreuses infrastructures, en un temps réduit et sous un climat caniculaire, interroge sur les conditions de construction. De même, l’idée de climatiser entièrement des stades et de construire une ville entière pour la grand-messe du ballon rond va à contre-courant de toutes les recommandations environnementales destinées à limiter le réchauffement climatique.

Ce stade, nommé Ras Abu Aboud Stadium, constitue une sorte d’OVNI à visée plus écologique que la construction béton (si l’on fait exception de sa climatisation extrêmement énergivore et polluante). Il permet également de démontrer que le container peut répondre aux besoins liés à la réalisation, à partir de matières réutilisables, de très grandes constructions pouvant accueillir du public. De grandes constructions robustes et, en outre, modulaires et mobiles !

Actualités Voir toutes les actualités

Des flats sur la Seine

Nous avons récemment eu l’opportunité de fournir 29 containers 40’ FLAT RACK pour le chargement de plaques de béton sur une usine normande et pour l’approvisionnement d’un chantier situé en Ile de F...

En savoir +